Aller au contenu

Saison printemps 2017 : tanches et carpes

Les années se suivent et se ressemblent… ou pas. Cette année j’ai pris à contre-pied ma tactique habituelle qui consiste à attendre longtemps avant de débuter mes pêches de la tanche dans le canal de Jouy. Parfois on me dit que je devrais aller chercher ce poisson en étang, voir en fisherie. Non, pas moyen. Je reste sur ces poissons sauvages qui s’appellent désire et qui débutent leur activité tardivement. Certaines années, les premières prises se font en juin. Pourtant, cette année, rappelez-vous, nous avons eu un superbe climat à partir de la mi-mars avec trois semaines de soleil. N’y tenant plus, j’ai choisi de débuter en avance ma saison mais dans des eaux bien moins profondes que le tronçon que je pêche habituellement. Une baie orientée sud dans laquelle le vent du sud-ouest pousse les eaux chaudes me tendait les bras. Un mètre d’eau à une dizaine de mètre du bord, j’ai tenté le coup.

Agrainage asticot à moitié crevés et passés en caster pendant une heure trente avant de voir rentrer le poisson : de beaux gardons et rotengles, une belle grosse plaque et des tanches.

 

Cette session de début avril et d’après le boulot fût une vraie réussite.

Ensuite, vacances par-delà les océans, suivies d’un manque de temps chronique me propulsent à la début juin.

Là, ce ne fût pas le manque d’appétit des tanches qui me joua des tours mais de grandes difficultés à trouver le bon montage. Pas moins de quatre sessions pour en prendre “à la régulière” (poissons harponnés auparavant, décroches, casses). Tout y est passé ou presque : le waggler, à déboiter, la plombée, le « lift » pour revenir finalement sur le waggler en réduisant taille de l’hameçon et augmentant la finesse de la ligne (n°18 sur 12°° à la fin, en zone bourrée d’algues, c’est chaud).

Intercalées dans mes échecs dans le canal de Jouy, j’ai pu réaliser des pêches beaucoup plus faciles dans la Seille, alors que les carpes qui sortaient de la fraie faisaient preuve de boulimie. Quelques poignées de graines et de Frolic sur des postes bien ciblés permettaient de rapidement rameuter ces dames. L’eau de la Seille est d’une clarté incroyable en été depuis environ 5 ans. Ce n’était pas le cas du tout auparavant (couleur purin tout l’été). Et ceci rend la pêche visuelle et fait passer les sensations et les poussées d’adrénaline à un autre niveau.

J’en ai pris quelques-unes sur trois sessions rapprochées et toujours de courte durée. De quoi remonter le moral avant d’essayer à nouveau de prendre ces tanches.

A part ceci, pas de pêche au leurre cette année. Je vais peut-être regretter à nouveau mon manque d’entrainement en septembre prochain, sur mon prochain trip. Tant pis. Je n’arrive pas à me l’imposer ici.

Il y a eu quand même une tentative de pêche au barbeau en aval d’un barrage. Malheureusement, je pense qu’il y avait encore de la fraie et la pêche fût mauvaise puisqu’en trois heures je ne pris qu’un gobie harponné et un petit silure. Tout un symbole. Et quel symbole ! Quelle tristesse !

Je vais d’ailleurs orienter ma pêche cet été sur le barbeau. Je pense tout de même tenter les carpes à vue, en surface cette fois mais je vais tenter de prendre du barbeau en Moselle au feeder. Je pars quasiment de la feuille blanche.

2 réflexions au sujet de « Saison printemps 2017 : tanches et carpes »

  1. Emmanuel Thil dit :

    bonjour, elle a l’air sympa la seille.moi aussi je suis a la recherche de barbeau en moselle ou dans la sarre (je suis du coin de saint-avold). j’en ai fais un beau d’environ 60 cm dans la sarre au gruyere cet ete.si tu en fais dans la moselle n’hesite pas a faire une belle photo. tu peche aussi au feeder dans le canal de jouy?

    Répondre
    • exotomfishing dit :

      Bonjour. Dans le canal de Jouy, c’est au flotteur exclusivement, parfois un method qui traine à côté du poste principal mais pas de feeder.
      En Moselle, c’est une vraie galère avec les gobies, je pense que tu as le même problème en Sarre. Peut-être qu’en hiver ce sera mieux ? J’essayerai pendant une crue.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *